Procédure judiciaire pour 3 artistes suite à la publication d’un morceau de rap sur les violences policières.

Face aux innombrables violences policières et en solidarité avec les victimes et familles de victimes de violences policières, nous sommes 33 rappeurs-ses à avoir élevé la voix pour les dénoncer dans un morceau mêlant colère et cris d’alerte sous la forme d’un clip intitulé
13’12 contre les violences policières, paru sur internet le 13/12/2020 à 13h12.
Plusieurs d’entre nous avons depuis lors fait l’objet de plaintes déposées à ce sujet par Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, et avons été auditionné.e.s par la police :

  • L’1consolable, accusé d’injure publique envers une administration publique. Extrait concerné : « […]Tous les keufs sont des raclures […]»

  • Billie Brelok, accusée d’injure publique envers une personne dépositaire de l’autorité publique. Extrait concerné :
    « Eh, Darmanin, check bien ton reflet dans les flaques de pisse de ta vie de chien à puces. Ce monde t’a échoué par le trou de balle. T’es qu’un frotteur de bus. Un pointeur de plus[…] »

Ces plaintes constituent une atteinte inacceptable à notre liberté d’expression, visant tant à invisibiliser les violences policières et la manière dont elle font système, qu’à criminaliser les voix qui s’élèvent pour les dénoncer.

Nos mots, nous les avons choisis, nous les avons pesés, nous les avons élus parmi d’autres pour dire notre colère, et c’est un choix sans marche-arrière. Nous ne sommes disposé.e.s ni à nous taire, ni à nous excuser.

Menacés d’une amende de 12000€ chacun, nous refusons de voir la liberté d’expression concédée en privilège à ceux qui auraient les moyens de se l’offrir. Il est inacceptable pour nous d’avoir à acheter nos propres paroles.

Mais plus encore de voir censurer et museler la dénonciation de l’abus de pouvoir exercé dans la violence policière systémique banalisée, comme dans la violence sexuelle normalisée -car il est aussi question de cela, dans la police comme ailleurs, et notre prise de position contre les violences policières est indissociable d’une prise de position anti-sexiste, mais aussi anti-raciste, anti-coloniale et anti-capitaliste.

Au cours des auditions nous avons appris que d’autres participant.e.s seraient convoqué.e.s pour être auditionné.e.s par la police à leur tour.

Notre but premier étant de soutenir financièrement les victimes et familles de victimes, le CD 13’12 contre les violences policières, dont les bénéfices des ventes leurs sont intégralement reversés avec l’aide de Désarmons-
Les, est toujours disponible à la vente sur HelloAsso. Nous percevons donc aussi ces plaintes comme une offense indirecte de plus faite par M. Darmanin à ces victimes et leurs familles.

Le clip est toujours disponible en ligne.

Notre colère, son aplomb et sa détermination demeurent intacts.

VII, Akeron, Aladoum, Assemblée des Blessés, Ben Akara (HPS), Billie Brelok, Démos (ACS), Désarmons-Les, Djamhellvice, E.One (Première Ligne), Erremsi, Fl-How, Gaiden, Kaïman Lanimal, Kimo (Libres Ratures), K.Oni, Lili (Crew Z.1.D), L’1consolable, Mod Efok, Monsieur M, Nada, Nodja, Ramata Dieng, Res Turner, Saïdou (Sidi Wacho), Saknes (La Jonction), Siren, Skalpel, Sly2, Source-media, Sticky Snake (L’Alerte Rouge), Temsis (ACS), Tideux, Turiano (HPS), Vies Volées, Ywill (La Jonction).


English version

Toward the countless police brutality and in solidarity with the victims of police brutality and their families, we, as 33 rappers, have raised our voices to condemn those in a song mixing anger and warning sign in the form of a clip titled 13’12 against police brutality, released online).

Gérald Darmanin, French Minister of the Interior, press charges against some of us. Those one has to be heard by the police:

– L’1consolable is accused of insulting a public administration. Extract concerned: « […] All the cops are scrapings […] »

– Billie Brelok is accused of insulting a person in public authority. Extract concerned: « Hey, Darmanin, check your reflection in the piss puddles of your life as a flea dog. » This world has failed you by the bullet hole. You’re just a bus scrubber. One more nonce […] ”

These charges are an unacceptable attack on our freedom of expression. Their goal is to downplay  systemic police brutality, aswell as to criminalize the voices that raise against it.

Those words were chosen, measured, and picked among others to express our anger. This is a statement and there is no turning back. We do not want to be silent or to apologize.

Threatened with a fine of € 12,000 each, we refuse to see freedom of expression granted as a favor to those who can afford it. It is unacceptable for us to have to buy our own words.

But even more, we refuse to see  the denunciation of the abuse of power that take form in a trivialized systemic police brutality being censor and muzzle, aswell as in  a normalized sexual violence – because this is also part of issue, in the police like elsewhere.  Therefore, our position against police brutality is also link with an anti-sexist position, aswell as an anti-racist, anti-colonial and anti-capitalist position.

During the hearings we’ve learned that other cast members would be summoned to be heard by the police aswell.

Our purpose is to financially support the victims of police brutality and their families. Therefore,  the CD 13’12 against police violence is still available for sale on HelloAsso and all the benefits go entirely to them thru the help of Désarmons-Les.

That’s why we also perceive those charges by Mr. Darmanin as one more indirect offense to the victims and their families.

The clip is still available online.

Our anger, confidence and determination remain the same.


VII, Akeron, Aladoum, Assemblée des Blessés, Ben Akara (HPS), Billie Brelok, Démos (ACS), Désarmons-Les, Djamhellvice, E.One (Première Ligne), Erremsi, Fl-How, Gaiden, Kaïman Lanimal, Kimo (Libres Ratures), K.Oni, Lili (Crew Z.1.D), L’1consolable, Mod Efok, Monsieur M, Nada, Nodja, Ramata Dieng, Res Turner, Saïdou (Sidi Wacho), Saknes (La Jonction), Siren, Skalpel, Sly2, Source-media, Sticky Snake (L’Alerte Rouge), Temsis (ACS), Tideux, Turiano (HPS), Vies Volées, Ywill (La Jonction).

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.